print this page

POURQUOI ENSEIGNER LA SHOAH?

Le but de toute forme d'enseignement consiste à éveiller la curiosité intellectuelle des étudiants tout en stimulant leur esprit critique et en favorisant leur propre réflexion. Mais, et quel que soit d'ailleurs le sujet traité, les enseignants sont fréquemment amenés à justifier l'intérêt et le bien-fondé de leur champ d'études.

Ils feront donc rarement l'économie, à un moment ou à un autre, d'une réflexion portant sur la signification et l'utilité de l'enseignement de la Shoah.

Les remarques qui suivent visent à stimuler une réflexion de ce type, en mettant en évidence la finalité et la complexité de l'enseignement de la Shoah.

  1. La Shoah est certainement un évènement majeur du XXe siècle et même de toute l'histoire de l'humanité. Elle visait en effet non seulement à exterminer un peuple tout entier mais également à faire disparaître toute sa culture et toute son histoire. On doit donc l'étudier parce qu'elle représente d'une certaine manière une mise en cause des fondements même de notre civilisation.
  2. L'histoire de la Shoah contribue à aider les étudiants à mieux réfléchir aux conséquences tragiques de l'exercice du pouvoir, lorsqu'on en abuse sans limite et sans la moindre opposition. Elle met par ailleurs en évidence la responsabilité de chacun (individu, organisation, état...) face aux violations répétées des droits de l'homme. Elle entretient aussi la conscience qu'il existe encore un risque réel de génocide de nos jours et à l'avenir.
  3. Grâce à l'étude de la Shoah les étudiants mesurent mieux les ravages encore possibles des préjugés, des stéréotypes nationaux, du racisme et de l'antisémitisme. Ils prennent conscience que les diverses pratiques et coutumes culturelles, loin d'appauvrir une société, contribuent au contraire à l'enrichir.
  4. L'histoire et l'enseignement de la Shoah démontrent aussi qu'une nation moderne peut user et abuser de son appareil administratif et de son avance technologique pour mener à bien une politique visant la mise au pas d'une société et l'élimination d'une fraction de ses membres.
  5. La Shoah met également en évidence les conséquences tragiques des silences et de l'indifférence de l'opinion publique lorsque qu'une partie de la population est opprimée et menacée.
  6. Lorsque les étudiants prennent conscience des composantes historiques, sociales, religieuses, politiques et économiques de la Shoah, ils deviennent également plus sensibles aux éléments susceptibles de saper les principales valeurs démocratiques dans leur société. Ils mesurent mieux alors la nécessité de réagir efficacement et de donner l'alerte pour contrer toute atteinte à la démocratie.
  7. La Shoah est devenue un sujet incontournable dans nombre de pays. Cela se manifeste notamment dans les films, les livres et la culture de masse. L'enseignement de l'histoire de la Shoah permet donc aux étudiants d'accéder à un vaste champ de connaissances et maîtriser toutes sortes de clés pour mieux appréhender ces diverses formes d'expression.