print this page

Qu'enseigner sur la Shoah

 

D'une manière générale, l'enseignement de la Shoah devrait :

  1. accroître les connaissances sur cette destruction sans précédent ;
  2. préserver la mémoire de ceux qui ont souffert ;
  3. encourager enseignants et élèves à réfléchir sur les questions morales et spirituelles que soulève la Shoah et sur leur pertinence dans le monde d'aujourd'hui.



Ces objectifs se reflètent clairement dans les définitions suivantes de la Shoah :

  • À la faveur de la Deuxième Guerre mondiale et pour instaurer leur « ordre nouveau », les nazis ont cherché à exterminer tous les Juifs d'Europe. Pour la première fois dans l'histoire, des méthodes industrielles ont été utilisées pour exterminer tout un peuple. Six millions d'êtres humains ont ainsi été tués, parmi lesquels un million et demi d'enfants. Cet événement est appelé Shoah.

    Les nazis ont aussi réduit en esclavage et assassiné des millions d'autres êtres humains. Roms et Sinti, personnes ayant un handicap physique ou psychique, Polonais, prisonniers de guerre soviétiques, syndicalistes, adversaires politiques, objecteurs de conscience, homosexuels et d'autres encore ont été tués en grand nombre.

    Imperial War Museum, Londres, Grande-Bretagne

 

  • Le terme de Shoah se réfère à un événement génocidaire spécifique qui s'est déroulé au XXe siècle : la persécution systématique et l'anéantissement des Juifs d'Europe, perpétrés avec le soutien de l'État, auxquels se sont livrés l'Allemagne nazie et ses collaborateurs entre 1933 et 1945. Les Juifs ont été les principales victimes (six millions d'entre eux ont été assassinés). Mais les Roms et Sinti, les handicapés, les Polonais ont également été les cibles d'une politique de persécution et d'anéantissement pour des raisons d'ordre racial, ethnique ou national. Des millions d'autres personnes, dont des homosexuels, des Témoins de Jéhovah, des prisonniers de guerre soviétiques et des dissidents politiques ont aussi été opprimés brutalement ou massacrés sous le tyrannie nazie.

    United States Holocaust Memorial Museum, Washington, D.C., Etats-Unis

 

  • Le terme de Shoah se réfère au massacre de quelque six millions de Juifs par les nazis et leurs collaborateurs. Entre l'invasion allemande de l'Union soviétique à l'été 1941 et la fin de la guerre en Europe au mois de mai 1945, le but avoué de l'Allemagne nazie et de ses complices était d'éliminer tous les Juifs se trouvant dans leur zone d'influence. La discrimination des nazis envers les Juifs ayant commencé avec l'accession de Hitler au pouvoir en janvier 1933, de nombreux historiens y voient le début de la période de la Shoah. Les Juifs ne furent pas les seules victimes du régime hitlérien, mais ils furent le seul groupe que les nazis ont cherché à détruire complètement.

    Yad Vashem, Jérusalem, Israël



L'enseignement de la Shoah peut et doit varier en fonction des conditions qui l'entourent. Il convient de dégager clairement les différences entre la Shoah et d'autres génocides, et d'user avec prudence des comparaisons - même s'il est bien sûr pertinent et utile de dégager des similarités.

Dans le cadre d'un enseignement de la Shoah, il est très utile de se poser trois questions fondamentales :

  1. Pourquoi enseigner la Shoah ?
  2. Qu'enseigner sur la Shoah ?
  3. Comment enseigner la Shoah ?



La première question appelle une réflexion logique, la deuxième touche à la sélection de l'information et la troisième au choix des méthodes pédagogiques en fonction du groupe d'élèves visé. On trouvera dans d'autres documents que celui-ci des indications et conseils concernant la première et la troisième questions.

La Shoah peut être abordée dans des disciplines autres que l'histoire, comme la littérature, la psychologie ou encore l'éducation religieuse.

Les commémorations à l'échelon local ou national ont une valeur indéniable ; il est donc souhaitable de leur consacrer un travail scolaire de préparation et de renforcement.

L'étude de la Shoah demande à être abordée dans le cadre de l'histoire européenne dans son ensemble. Nous invitons les enseignants à la replacer aussi dans son contexte local. Pour offrir une perspective appropriée de ce qui s'est passé durant la Shoah, les enseignants peuvent intégrer des informations sur :

  • l'antisémitisme
  • la vie des Juifs en Europe avant la Shoah
  • les répercussions de la Première Guerre mondiale
  • l'accession des nazis au pouvoir

En préparant leurs cours, lorsqu'ils se demandent quels thèmes historiques liés à la Shoah choisir, les enseignants peuvent retenir notamment les thèmes indiqués ci-dessous. Ils peuvent aussi considérer cette page d'histoire selon la perspective des :

  • victimes
  • bourreaux
  • collaborateurs
  • témoins
  • sauveteurs

 

1933-1939

  • La dictature dans l'Allemagne nationale-socialiste
  • La vie juive sous le Troisième Reich
  • Les premières persécutions
  • Les premiers camps de concentration
  • Les réactions à l'étranger

 

1939-1945

  • La Seconde Guerre mondiale en Europe
  • Les idéologies et les politiques racistes des nationaux-socialistes
  • Le programme d'«euthanasie»
  • La persécution et l'extermination des Juifs
  • La persécution et l'extermination de victimes non juives
  • Les réactions juives aux politiques des nationaux-socialistes
  • Les ghettos
  • Les unités mobiles de tuerie (Einsatzgruppen)
  • L'extension du système des camps
  • Les centres de mise à mort
  • La collaboration
  • La résistance
  • Les efforts de sauvetage
  • Les réactions à l'étranger
  • Les marches de la mort
  • La libération

 

Les répercussions

  • Les procès de l'après-guerre
  • Les camps de personnes déplacées et l'émigration



Ces indications et conseils visent à consolider l'enseignement de la Shoah, qui variera d'un pays à l'autre, d'une école à l'autre, d'une époque à l'autre. Il convient donc d'insister sur la nécessité pour tous les enseignants de procéder à une autoévaluation régulière de leur enseignement.